Ce que la danse m'a appris

Hello !

Cela fait quelques mois déjà que je fais partie d'une communauté Facebook de blogueuses - et de blogueurs, à savoir le Rendez-vous des blogueuses afro/métissées. Cette communauté a pour but de promouvoir la blogosphère afro et métissée et c'est dans cette optique que se tient le #RDVBAM Challenge, un rendez-vous mensuel nous rassemblant autour d'un même thème. 

Pour ce mois d'avril, nous avons choisi de parler de l'Estime de Soi.
Vous l'ignorez peut-être ou pas mais j'ai toujours été une timide, constamment en proie au doute, non seulement par rapport à mon physique, mais aussi par rapport à mes capacités. 

J'ai d'ailleurs longtemps hésité à commencer la danse. Je pensais ne pas avoir le physique de l'emploi (surtout pour la danse orientale) et j'étais surtout terrifiée à l'idée de participer à des cours avec d'autres filles qui pourraient me juger (Hello la paranoïa ! 😅). 
J'ai cependant eu la chance de rencontrer quelqu'un de très enthousiaste qui m'a vivement encouragée et m'a même mise en contact avec une super professeure de danse orientale. 

Pendant les quatre dernières années, j'ai pu constater à quel point cette activité m'a été bénéfique. Elle m'a aidée à avoir une meilleure estime de moi-même et ce grâce à trois leçons essentielles.



Avoir confiance en soi



Je n'aime pas me sentir exposée. Aujourd'hui encore j'ai des sueurs froides quand je lève la main pour intervenir en cours - si si je vous jure. Alors la première fois que ma prof m'a demandé de me placer devant les autres pour qu'elles me suivent, je n'en menais pas large. Et pourtant je m'y suis faîte.
J'ai ainsi appris à ne pas m'auto-censurer, parce qu'avoir conscience de ses talents contribue à une meilleure estime de soi et, également parce qu'assumer le fait qu'on soit doué(e) dans un domaine ne fait pas de nous des personnes arrogantes pour autant. 


Etre plus forte que ses complexes



Je voyais mon corps comme quelque chose d'handicapant, surtout pour cette pratique. Mais, dès la première année j'ai vu qu'il pouvait être fort, endurant, exécuter des tremblements de malade et surtout être très gracieux
J'ai également appris à ne pas me comparer aux autres. C'est sans doute la manière la plus absurde de flinguer sa confiance en soi. 


Crédits: Brian Jeffrey Beggerly


Faire preuve d'indulgence



Car, bien souvent, le manque de self-estime est lié au jugement que l'on se porte à soi-même. 
De ce côté, j'ai d'abord appris à accepter de faire des erreurs. Je ne me souviens pas d'une représentation qui s'est passée comme prévu. Lors de mon tout premier spectacle, j'ai oublié de me détacher les cheveux avant mon entrée sur scène. Je me suis vite rattrapée et j'ai su plus tard que mon geste était passé pour un effet voulu. Aujourd'hui encore, cette petite anecdote m'amuse beaucoup.

Ce que j'ai tiré de tous ces faux pas ? J'ai le droit de me tromper, ce n'est pas grave. Ce qui l'est, en revanche, c'est de voir mes erreurs comme des fatalités et de m'arrêter en chemin, peu importe le domaine. 


***


Vous l'aurez compris, la danse orientale m'a permis de me découvrir et je dois dire que j'aime bien ce que je vois en moi à présent. Bien sûr tout ça ne s'est pas fait du jour au lendemain. D'ailleurs, j'ai par la suite participé à des ateliers d'improvisation qui m'ont aidée à m'affirmer d'avantage. 

Alors TOI qui a pris le temps de me lire jusqu'au bout, si jamais tu as envie de commencer la danse, le théâtre, la photographie ou, je ne sais pas... Les concours d'éloquence, tiens ! Lance-toi ! 
Même si tu as peur, même si tu penses que tu seras ridicule, cesse de te sous-estimer et fonce, tu seras le/la premier(e) surpris(e).

Mais avant ça, je t'invite à aller voir les articles et vidéos suivants sur l'Estime de Soi: 








Crédits photos; cadrage et texte ajoutés  

9 commentaires:

  1. Comme quoi , on peut développer notre estime de nous même en se lançant de nouveaux challenges !!! Merci pour le partage ! ça me donne envie de reprendre la danse ... Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Vany, je suis contente que ça t'ait plu ^^ Eh oui, c'est toujours gratifiant de relever des défis, si petits soient ils.
      Bisous !

      Supprimer
  2. C'est vrai que nous donne envie de danser ;) C'est sûr que la danse, mais aussi n'importe quelle autre activité, peut nous aider à nous sentir/voir autrement et à nous accepter, ne plus nous sous-estimer ! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marjolaine !
      Merci pour ton commentaire, je suis contente que mon article t'ait plu ^^
      Bisous !

      Supprimer
  3. Je me suis lancée plein de défis en 2014 (année ou je me suis réveillée) et ça m'a donné beaucoup de confiance, d'assurance et renforcé mon estime de moi. Je n'oublie pas ma mère qui m'encourage non stop du haut de mes 32 ans !
    Ce défi que tu t'es lancé est génialissime et remet en question mon questionnement "je suis antillaise (oui un cliché je sais, mais bon) et j'ai deux pieds gauches" ... si je me lançais moi aussi !
    Très beau partage et continues comme cela !

    RépondreSupprimer
  4. Très beau témoignage, on aime aussi la danse par ici l'ayant pratiqué des années durant (la danse classique et contemporaine).
    Merci pour ce beau partage, qui pousse à libérer sa créativité.
    Des bisous de nous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou les filles !
      Merci d'être passées, je suis contente que ça vous ait plu. Bisous !

      Supprimer
  5. Cool ton article ma belle très intéressant 💋

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Prisca!
      Merci, ça me fait trop plaisir ^^ Bisous !

      Supprimer

INSTAGRAM FEED